The AFFM and OCP Africa team up to increase access to fertilizers in Côte d’Ivoire and Ghana

Les Professionnels de l'engrais en Afrique de l'Ouest s'unissent et s'engagent !

The AFFM and OCP Africa team up to increase access to fertilizers in Côte d’Ivoire and Ghana

Afdb 2

La Banque africaine de développement a approuvé la participation du Mécanisme africain de financement des engrais (AFFM) à une garantie de crédit commercial partielle de 4 millions de dollars avec OCP Africa, une filiale du Groupe OCP.

Le projet réduira les risques potentiels le long de la chaîne de valeur agricole et améliorera l'accès aux intrants de qualité, y compris les engrais, en Côte d'Ivoire et au Ghana.

Le projet triennal, d'une durée de 2020 à 2023, soutiendra 430000 petits agriculteurs, dont 104000 femmes, dans les deux pays et facilitera leur accès à des intrants agricoles de qualité et abordables, ainsi que des formations aux bonnes pratiques agricoles.

Le projet s'appuiera sur Agribooster d'OCP Africa, une initiative qui repose sur une approche inclusive pour fournir aux agriculteurs un accès à des intrants de qualité, à une formation, à des financements et à des relations commerciales pour accroître les rendements, les revenus et les moyens de subsistance.

Les activités devraient stimuler la productivité et contribuer à augmenter les rendements du riz et du maïs de 35% au Ghana et les rendements du riz de 30% en Côte d'Ivoire. Au vu de ces résultats attendus, OCP Afrique et l'AFFM apporteront chacun 2 millions de dollars EU en garanties de crédit commercial.

Lahcen Ennahli, vice-président senior d’OCP Afrique pour l’Afrique de l’Ouest, a déclaré: «Le partenariat avec la Banque africaine de développement permettra d’intensifier et d’étendre les activités mises en œuvre dans le cadre de l’Initiative Agribooster. Nous pensons à OCP Africa que cette initiative servira de modèle pour inciter davantage d'autres partenaires privés et de développement à conclure des accords similaires de partage des risques qui auront un effet multiplicateur positif sur les agriculteurs, en particulier dans le contexte actuel du COVID-19, qui constitue une menace sérieuse pour leur bien-être ainsi que pour la sécurité alimentaire, les intrants et le savoir-faire agricole. »

«La Banque africaine de développement est heureuse de s’associer à OCP Africa pour atteindre l’objectif d’augmentation de la productivité agricole de la stratégie« Nourrir l’Afrique »de la banque. Le projet contribuera aux efforts de la banque visant à accroître l'accès des petits exploitants agricoles aux intrants agricoles modernes afin d'augmenter la productivité et de promouvoir l'agriculture en tant qu'entreprise rentable et durable en Afrique ", a déclaré Martin Fregene, directeur de l'agriculture et de l'agro-industrie à l'African Banque de développement.

Le projet s'inscrit dans le cadre des programmes nationaux de développement des deux pays. Il appuiera la mise en œuvre de la stratégie nationale du riz en Côte d’Ivoire, ainsi que du programme «Planter pour la nourriture et l’emploi» au Ghana.

«A travers ce projet, le Mécanisme africain de financement des engrais remplit sa mission, qui consiste à aider les pays africains à atteindre l'objectif de l'Union africaine d'application d'au moins 50 kg d'engrais nutritifs par hectare sur le continent africain», a déclaré Marie Claire Kalihangabo, Coordinateur du mécanisme de financement des engrais en Afrique.

«Ce projet est un bon exemple de partenariats nécessaires pour transformer la vie des agriculteurs africains et les aider à passer de l'agriculture de subsistance à l'agro-industrie», a ajouté Younes Addou, vice-président des finances d'OCP Afrique.


Lire l'article original sur le magazine World Fertilizer

Partager cet Article:

Abonnez-vous à la WAFA e-Newsletter