Nigeria should be able to meet demand for fertilizer

Les Professionnels de l'engrais en Afrique de l'Ouest s'unissent et s'engagent !

Nigeria should be able to meet demand for fertilizer

NPK

Les autorités nigérianes se veulent rassurantes quant à l'approvisionnement en engrais. Certes, a souligné le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Sabo Nanono, les importations risquent d'être perturbées. Mais, a-t-il rassuré, la production nationale d'engrais est suffisante pour répondre à la demande.

On pense, bien sur, à Dangote Fertiliser Plant d'une valeur de $ 2 milliards qui serait la plus importante unité de production d'Afrique et du monde (lire nos informations : Dangote teste le fonctionnement de la plus grande usine d’engrais au monde). Mais elle n'est pas encore en fonctionnement. Construite par l'italien Saipem et l'indien Tata Consulting, sa capacité de production sera de 3 millions de tonnes d'engrais par an. Rappelons que fin février, le géant industriel, le groupe Dangote, avait procédé à des essais tests après que des unités essentielles du complexe industriel aient été achevées comme la salle des contrôles, la zone de stockage en vrac d'urée et d'ammoniac, ainsi que la tour de refroidissement.

Mais le ministre a rappelé qu'il existait déjà et aussi d'autres usines comme Notore ou encore Indorama. A cette occasion, il a déclaré que le gouvernement continuerait à subventionner les engrais afin d'accompagner les agriculteurs.

En revanche, il a souligné que la coronavirus impactera sans aucun doute des importations comme l'équipement agricole ou des consommables comme le lait ou encore le blé.

Lisez l'article original sur Commod Africa

Partager cet Article:

Abonnez-vous à la WAFA e-Newsletter