Coronavirus: Nigerian Govt allays fears of fertilizer scarcity

Les Professionnels de l'engrais en Afrique de l'Ouest s'unissent et s'engagent !

Coronavirus: Nigerian Govt allays fears of fertilizer scarcity

fertilizer

Alhaji Sabo Nanono, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, a apaisé les craintes que l'impact de la maladie du coronavirus conduise à une pénurie d'engrais pour les agriculteurs au fur et à mesure que les pluies tombent.

Nanono l'a fait savoir lorsqu'il est apparu sur le programme phare de l'Agence de presse du Nigeria (NAN), NAN Forum à Abuja.

Il a déclaré qu'il ne faisait aucun doute que l'importation d'engrais serait affectée, mais il a assuré qu'il y avait suffisamment d'engrais produits localement pour servir les agriculteurs.

Il a déclaré que les entreprises d'engrais, qui naissaient déjà à travers le pays et produisaient des engrais organiques et d'autres variétés, pourraient commodément répondre aux besoins des agriculteurs.

«Il ne fait aucun doute que la maladie des coronavirus aura un impact sur l'importation et l'exportation de biens et services.

«Nous importons certains articles essentiels comme le matériel agricole, des consommables comme le lait et le blé ainsi que des intrants comme des produits chimiques et des engrais et ils seront certainement affectés à cet égard.

«En termes d'engrais, il y a des entreprises dans certaines parties du pays et d'autres arrivent.

«Par exemple, nous avons deux usines à Kaduna, certaines à Lagos et une foule d'autres États et nous pouvons les utiliser en remplacement pour le moment.

«Nous avons également une production locale d'urée qui est les principaux composants de NPK.

«Nous avons Notore et il produit de très bons engrais. Nous avons Indorama et maintenant Dangote va mettre en service sa société d'engrais.

«Donc, avec tout cela, nous ne serons pas dans une situation très désastreuse en termes d'engrais. Cela peut être un peu cher, mais je pense que nous devrions pouvoir le gérer », a-t-il déclaré.

Concernant l'octroi de subventions pour réduire les coûts, le ministre a déclaré que le gouvernement fédéral subventionnait les engrais, assurant qu'il continuerait à le faire.

«Compte tenu de ce nouveau développement, le gouvernement tentera probablement de voir comment il peut le mieux réduire l'impact sur les agriculteurs.»

Nanono a souligné que le dernier développement donnerait au Nigeria la possibilité de se tourner vers l'intérieur pour stimuler la production d'engrais.

Il a ajouté que, une fois atteint, cela réduirait considérablement les importations et irait de l'avant.

«À l'heure actuelle, l'importation d'engrais a été considérablement réduite. Bien qu'il ait été un peu cher, je pense que les agriculteurs le gèrent. »

Nanono a exprimé son optimisme quant au fait que la maladie des coronavirus serait maîtrisée pour permettre aux gens de poursuivre leur routine quotidienne comme ils le devraient.

Lisez l'article original sur PM News

Partager cet Article:

Abonnez-vous à la WAFA e-Newsletter